Gestionnaire de régimes de Retraite et de fonds de Solidarité

Définitions

Quelques notions clés pour comprendre la retraite.

 

Compte individuel retraite

Chacun des régimes auquel l’assuré est affilié tout au long de sa carrière ouvre un compte personnel qui enregistre tous les éléments nécessaires au calcul de sa future retraite : périodes et revenus ayant donné lieu à cotisations ou périodes ouvrant droit à la retraite, le chômage ou la maladie par exemple.

 

Droit à l’information sur la retraite

Les lois de 2003, 2010et 2012 ont créé et renforcer un dispositif d’information complet et gratuit auquel les assurés ont accès, à leur demande ou automatiquement, pendant toute leur carrière. Elle est délivrée par les 35 organismes de retraite obligatoire de base et complémentaire, réunis au sein du GIP Info Retraite. Cette information prend la forme de documents qui retracent l’ensemble de la carrière. Communs à tous les organismes de retraite, ils permettent de vérifier les informations concernant l’assuré et d’évaluer le montant de sa future retraite.

 

Durée d’assurance

C’est le total des trimestres validés par les régimes de base. La durée d’assurance sert au calcul du montant de la retraite. La durée d’assurance totale, tous régimes confondus, sert notamment à déterminer le taux de calcul de la retraite.

 

Durée de services

Cette notion est spécifique aux régimes de fonctionnaires. Elle correspond aux périodes de services effectifs qui donnent lieu au versement de cotisations retraite. On parle aussi de trimestres cotisés.

 

Trimestre

C’est l’unité de base de calcul de la durée d’assurance, utilisée dans la plupart des régimes de retraite de base. Si vous êtes salarié, les trimestres sont validés en fonction du montant de votre salaire et non pas de la durée travaillée (ex. : en 2013, un salaire brut de 1 886 euros valide un trimestre).

 

Point

C’est l’unité de compte utilisée notamment par les régimes de retraite complémentaire. Chaque année, les cotisations donnent droit à un certain nombre de points, calculés en fonction de la valeur du point ou salaire de référence. Ils sont conservés sur un compte tout au long de la carrière. Le moment venu, multipliés par la valeur du point, ils détermineront le montant de la retraite complémentaire.

 

Organismes de retraite

Ces entités gèrent votre retraite selon votre catégorie professionnelle. Ils sont chargés d’informer les assurés, de suivre leurs carrières, de calculer et payer les retraites.

 

Régime de base

C’est le premier niveau de retraite obligatoire (ex. : l’Assurance retraite, la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales, la Mutualité sociale agricole, le Régime social des indépendants, la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales...).

 

Régime complémentaire obligatoire

Ce deuxième niveau de retraite obligatoire complète le régime de base (ex. : régime Ircantec pour les agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques, régimes Arrco pour tous les salariés et Agirc pour les cadres, …