2019, une année record pour les demandes de retraite Ircantec et leur traitement

En 2019, dans un contexte d’augmentation exceptionnelle de 25,6% du nombre de demande de retraites –liée au vieillissement de la population française- leur traitement[1] a bondi de 21% par rapport à 2018, témoignant de l’efficacité du service gestionnaire de l’Ircantec : la direction des retraites et de la solidarité de la Caisse des Dépôts.

Un défi relevé l’année même de la mise en production de la « demande unique de retraite inter-régimes[2] » qui a nécessité une réorganisation des processus de gestion, alors que l’appétence des usagers pour cette nouvelle offre restait la grande inconnue[3].

L’augmentation exceptionnelle du nombre de demandes de retraite à l’Ircantec - avait été anticipée par la Caisse des Dépôts qui avait élaboré et mis en production en 2016 un nouvel applicatif de gestion.

Celui-ci, fondé sur la mise en place d’un système d’alerte et sur la digitalisation de l’ensemble du processus, a révolutionné le traitement des demandes de retraites : désormais, seuls les dossiers détectés par l’applicatif comme présentant des anomalies sont analysés par les gestionnaires, faisant ainsi appel à leur expertise.

L’appropriation de cet outil par les équipes -qui pour certaines d’entre elles avaient été impliquées dans sa conception- couplé à la mise en place d’un mode de pilotage quotidien renouvelé de la production, ont permis de traiter 21% de dossiers supplémentaires par rapport à l’année 2018, tout en maintenant à un bas niveau de 4,6% le stock de dossiers en attente.

Un résultat qui démontre la performance de la Caisse des Dépôts en matière de gestion d’un régime en points.

 


[1] Le traitement des retraites appelé « liquidation » est effectué par les gestionnaires de la direction des retraites et de la solidarité de la Caisse des Dépôts : analyse des demandes de retraite Ircantec, calcul du montant de la future pension dans le respect du bon droit et ce, dans les temps impartis afin qu’il n’y ait aucune rupture de revenus au moment du passage à la retraite.

[2] Depuis le 15 mars 2019, il est possible de ne faire qu’une seule demande pour l’ensembles régimes de retraite de base et complémentaire auxquels une personne a cotisé : c’est la demande unique de retraite en ligne inter-régime. Elle peut autrement, comme auparavant, s’adresser à un CICAS (Centre d’Information, Conseil et Accueil des Salariés)- habilités à constituer des dossiers de retraite complémentaires- ou directement à chacun des régimes.

[3] Canal d’arrivée des demandes de retraites en 2019

Demande unique de retraite 29%

Demande via les CICAS 53%

Demande directe de retraite à l’Ircantec 16%

Divers : 2%

Haut de page