Coronavirus - la Caisse des Dépôts participe au plan contre l’isolement des personnes âgées

Le ministre des Solidarités, Olivier Véran, a validé les premières mesures d’un plan contre l’isolement des personnes fragiles, âgées ou en situation de handicap, dont les conséquences sont « exacerbées » en temps de confinement, lié au coronavirus.

Ce plan de mobilisation nationale contre l’isolement est issu d’un rapport comprenant quarante-deux propositions et une première série de recommandations opérationnelles. S’appuyant sur les très nombreuses actions de solidarité engagées par les Français, à titre individuel ou dans le cadre d’associations, professionnel, entreprises ou collectivités locales, cette mission a été confiée à Jérôme Guedj. L’ancien Président du conseil départemental de l’Essonne et ancien parlementaire était entouré d’une équipe opérationnelle de trente experts et acteurs de terrain. La direction des retraites et de la solidarité était d’ailleurs représentée par sa directrice déléguée, Laure de la Bretèche, au titre de la présidence de l’association Arpavie et des travaux sur le vieillissement réalisés par la Caisse des Dépôts.

 

5 recommandations du rapport validées

Saluant le travail réalisé par l’ensemble des contributeurs, le ministre a retenu cinq mesures fortes afin de lancer ce plan de mobilisation nationale contre l’isolement.

  1. Renforcement du numéro vert national d’écoute de la Croix Rouge, avec une attention spécifique pour les personnes âgées, fragiles et isolées.
  2. Donner les moyens aux services des communes et des départements de contacter téléphoniquement les personnes particulièrement fragiles et isolées de manière régulière. Pour cela une double nécessité, humaine bien sûr en termes d’effectifs, mais aussi juridique avec le partage de fichiers de contacts entre structures. 
  3.  Mettre à disposition des outils très concrets pour faciliter la mobilisation des maires et des conseils départementaux, en première ligne pour maintenir le lien social dans cette crise. Ainsi un relevé des bonnes pratiques a permis d’élaborer un plan d’action territorial partant des dix besoins du quotidien des personnes âgées, la mise en place d’une cellule de coopération locale contre l’isolement dans chaque territoire et une grille d’évaluation téléphonique de la fragilité.
  4. Identifier les ressources issues des nouvelles technologies et des acteurs de la Silver économie afin, d’une part, de soutenir les aidants et professionnels du soin et de l’accompagnement, à domicile et en établissement et, d’autre part, de permettre le maintien d’un lien social rendu compliqué par les mesures de protection sanitaire.
  5. Diffuser et capitaliser, grâce à une plateforme hébergée par le site du ministère des solidarités et de la santé, les bonnes pratiques et les initiatives locales qui luttent contre l’isolement.

La mission confiée à Jérôme Guedj se poursuit pour décliner les mesures retenues, entrainer la société, diffuser les bonnes pratiques, positiver, auprès du grand public, cette démarche de lutte contre l’isolement partant des acteurs associatifs, des collectivités locales et de l’Etat.

 

Liens :

Haut de page