EPFP

Etablissement public des fonds de prévoyance militaire et de l'aéronautique

Le mot de la présidente

En complément de l’action conduite par le ministère des armées, l’Etablissement public des fonds de prévoyance militaire et de l’aéronautique (EPFP) intervient au profit des militaires et de leurs familles en mobilisant les ressources de deux fonds de prévoyances, le fonds de prévoyance de l’aéronautique (FPA) et le fonds de prévoyance militaire (FPM), respectivement créés en 1928 et 1959.

Depuis qu’il est devenu un établissement public, le 15 mai 2007, l’EPFP est un acteur important de la condition militaire. Comme tel, il contribue, indirectement mais efficacement, à notre défense nationale. Ses compétences ont été étendues et précisées et sa gouvernance renouvelée en 2015. Les militaires, qui sont à la fois les cotisants et les bénéficiaires des prestations de l’EPFP, ont au conseil d’administration des représentants, désignés par la ministre des armées sur proposition du Conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM).

L’EPFP assume d’abord une mission de garantie des risques militaires en accordant aux militaires blessés, ainsi qu’aux familles endeuillées, une importante aide financière. Dans un contexte de forte sollicitation des personnels des armées et de la gendarmerie nationale tant sur le territoire national qu’en opérations extérieures (OPEX), les risques de blessures ou de décès s’accroissent, source de difficultés et de souffrances pour les militaires et leurs familles. Que ce soit par des allocations ou des secours, l’aide apportée n’efface pas la douleur mais éloigne la gêne matérielle de ceux qui souffrent.

L’établissement public apporte également un soutien substantiel aux familles des militaires hospitalisés à la suite d’une blessure en service, afin qu’elles puissent les visiter et les assister dans l’épreuve.

Enfin, il contribue à augmenter le parc immobilier proposé en location aux militaires et à leurs familles, notamment en finançant l’acquisition de logements neufs, bien situés et de belle qualité ou en prêtant des fonds à des organismes bailleurs contre réservation de logements. Dans l’un et l’autre cas, les loyers proposés sont sensiblement inférieurs à ceux du marché. Fin 2018, les engagements financiers en matière d’immobilier s’élèvent à 321 M€, représentant 2 527 logements.

Que ce soit au travers des allocations, des secours au des aides aux militaires blessés et à leurs familles, ou par son engagement pour augmenter l’offre de logements pour les militaires, l’EPFP inscrit pleinement son action dans les orientations du ministère des armées et, notamment, du Plan Famille décidé en 2017 par la ministre des armées.


Delphine Hedary
Conseillère d’Etat
Présidente de l’EPFP

 

Haut de page