Les futurs usagers au centre de la plateforme nationale Handicap

La future plateforme handicap, portée par la direction des retraites et de la solidarité de la Caisse des Dépôts et de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), est co-construite avec de nombreux partenaires selon les thématiques abordées, et surtout avec les personnes en situation de handicap, premières concernées dans l’expression des besoins et des attentes. Pour tout connaître sur la future plateforme.

© B. Topuz, pour la CNSA

Une trentaine de personnes en situation de handicap ont participé le 20 novembre 2019 à un atelier de design de services et de tests utilisateurs, lors de la semaine européenne pour l’emploi des personnes en situation de handicap. Les participants ont réfléchi aux deux thématiques de l’emploi et de la formation, premières briques de la plateforme handicap : description de leurs attentes, freins rencontrés, leviers d’actions… Ils ont aussi testé, en tant que futurs utilisateurs, les premières pages web de la plateforme.

Cet atelier a aussi été l’occasion de présenter la future plateforme d’information, d’orientation et de services pour les personnes handicapées et leurs proches à Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, et d’échanger directement avec elle.

Retour en vidéo

 

Partager les expertises et les expériences pour co-construire la plateforme d’informations et de services

Chaque participant à cet atelier a pu partager son expérience et donner son avis sur les premières maquettes graphiques : appréciation du choix des couleurs institutionnelles, perception d’une information officielle et fiable, besoin de clarté des libellés et rubriques…

Les premières pages développées ont été mises à l’épreuve pour tester les éventuelles difficultés de lisibilité et visibilité. Beaucoup de retours positifs, sur la méthode et sur le produit numérique dans son état actuel d’achèvement, ont été formulés ; des pistes d’améliorations sur la navigation, les fonctionnalités et les contenus, ainsi que des idées complémentaires, ont été exprimées également.

   

© B. Topuz, pour la CNSA

La construction participative avec les personnes en situation de handicap, usagers de la future plateforme handicap, est essentielle. Un comité des usagers, à côté d’un comité des parties prenantes, devra s’assurer de la bonne prise en compte des besoins prégnants.

Une consultation citoyenne sur le choix du nom a été réalisée : voir ici

Des échanges fructueux tout au long du projet

Aysel PEKER, Chargée de Support Opérations et Projets dans un groupe de transports et de logistique, a posté un post sur LinkedIn quant à son ressenti de cet atelier :

« […] J'ai été honorée de la présence de Madame Sophie Cluzel (Secrétaire d'État aux personnes handicapées auprès du Premier ministre) qui a demandé directement notre avis concernant la maquette de la plateforme que j'ai trouvée très complète et intuitive. J'ai donné des recommandations pour l'améliorer en fonction des difficultés que j'ai rencontré personnellement lors de mon parcours.

Je trouve cette approche très bien car ça nous permet d'avoir des témoignages de tous et de réajuster le contenu de la plateforme en fonction de cela. Parce que je crois que l'inclusion est la clé de la réussite de notre société quelle que soit la différence. »

 

Yann Goupil et Diandra Mambo de l’équipe de la plateforme handicap insistent sur l’importance d’une co-construction participative :

« Notre équipe en charge du développement de la plateforme a animé cet atelier et nous avons pu présenter à Mme Cluzel et surtout aux futurs usagers les travaux que nous menons depuis le mois de septembre. Cette équipe est pluridisciplinaire (UX/UI Design, développeurs, business analysts, etc.) et a effectivement à cœur de mettre les utilisateurs finaux au centre de tous ses travaux.
Solliciter les utilisateurs dans toutes les phases de construction de la plateforme nous permet ainsi de répondre au mieux à leurs besoins et attentes exprimés lors des ateliers et des sessions de tests. »

 

 

Crédits photos : © B. Topuz, pour la CNSA

Haut de page