Mon Compte Formation a un an et a financé un million de formations

 

Ce 21 novembre, Mon Compte Formation, la première application mobile développée par la Caisse des Dépôts a un an ! Les douze mois écoulés ont montré le fort taux d’adhésion des usagers et des opérateurs de la formation professionnelle et vu le dispositif s’améliorer et s’enrichir de nombreux services. Retour sur cette première année de défis et projection sur les perspectives à court terme !

Que s’est-il passé le vendredi 21 novembre 2019 ?

PREMIERS SERVICES OUVERTS

- consulter son compteur donc ses droits à la formation
- un catalogue de formations certifiantes à jour
- rechercher une formation pour réussir son projet professionnel
- s’inscrire à la formation choisie
- compléter le financement de sa formation par carte bancaire
- évaluer la formation suivie

Paris, 21 novembre 2019, la ministre du Travail et le directeur général de la Caisse lancent officiellement l’application mobile Mon Compte Formation, vitrine emblématique des nouveaux portail web et système d’information rénové du Compte personnel de formation (CPF) ! C’est l’aboutissement de 18 mois de travail menés en mode agile au rythme d’un marathon.

La Caisse des Dépôts devient gestionnaire du CPF, de la gestion des comptes de droits à la formation au paiement des formations achetées en passant par la promotion de la formation professionnelle en France. Le financement du dispositif repose sur les fonds délégués par France compétences et les fonds collectés auprès des usagers (paiement par carte bancaire) et des financeurs (employeurs, Régions, branches professionnelles, Pôle emploi…).

Les usagers bénéficient d’un parcours d’achat direct, donc sans intermédiaire, et disposent de leurs droits à la formation ; ils peuvent toujours être accompagnés par un conseil en évolution professionnelle (CEP) s’ils le demandent.

Les faits marquant depuis un an
 

Clément H.

« Tout s’est fait très vite. J’ai ouvert mon compte sur l’appli, consulté mes droits, recherché un organisme de formation, des cours d’anglais. L’appli MonCompteFormation a été le déclencheur de mon parcours de formation. Tout était rassemblé dans une même appli : le montant de la formation, l’organisme de formation souhaité et le choix d’une formule de 20 heures. La centralisation de tous ces éléments a vraiment facilité la prise de décision de suivre une formation. »

Tout d’abord, les usagers se sont approprié le dispositif en téléchargeant l’application, avec presque 2 millions de téléchargements en un an, et en s’inscrivant à une formation. En un an, 1 million de formations ont été financées par le CPF pour un total d’un milliard d’euros. À fin octobre, donc en 11 mois, 1,25 million d’inscriptions à une formation ont été déposées par 860 500 personnes. Ce qui a représenté des flux très variables de l’ordre de 3 000 inscriptions par jour en janvier, 1 000 pendant la crise sanitaire au printemps et 7 500 inscriptions par jour actuellement. 980 600 dossiers ont été acceptés au 17 novembre, plus de 670 000 formations ont débuté parmi lesquelles plus de 406 000 sont terminées.

Au fil de l’année, les utilisateurs ont vu le service s’améliorer au-delà des évolutions techniques et corrections de bugs : de nouvelles fonctionnalités du moteur de recherche pour enrichir le service et garantir sa neutralité, la conversion des droits d’un compte privé vers un compte public (et vice versa), l’authentification par le face ID/touch ID sur l’application mobile, la première campagne d’alimentation en euros au titre de leur activité en 2019 pour 38,02 millions d’usagers salariés, agents publics et aussi les travailleurs indépendants qui disposent désormais d’un compte personnel de formation, la possibilité de demander un abondement à Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi et à leur employeur pour les salariés du privés. Au total, cela se traduit par 1 million de formations achetées en un an !

Ensuite, ce sont les organismes de formation qui ont vu leur espace dédié s’enrichir de nouveaux services : la possibilité de facturer les formations suivies, la connaissance des avis des stagiaires (évaluations), qui leur est réservée dans un premier temps (évaluation non publiée). Le succès du dispositif a aussi eu un effet de régulation du marché en faisant baisser le prix moyen des formations.

 

Employeur de Clément H.

« Nous avions besoin que le parcours de formation de Clément soit simple et rapide pour que cette formation puisse avoir lieu. Clément a entendu parler de Mon Compte Formation. Nous avons regardé ensemble et cela a complètement répondu à notre besoin. Grâce à l’appli, Clément a pu effectuer sa formation en entreprise et sur temps de travail. Nous avons rapidement vu les bénéfices au quotidien de cette formation et nous sommes prêts à renouveler l’opération avec Clément et d’autres salarié. »

Pôle emploi peut, depuis juillet 2020, abonder les comptes personnels de formation via le portail des usagers pour permettre aux demandeurs d’emploi, en fonction de leur situation, de trouver des solutions de financements et sans interrompre le parcours d’achat quand leurs droits sont insuffisants pour financer leur projet de formation.

Les employeurs disposent d’un nouveau portail d’information des financeurs depuis le 6 juillet 2020 et depuis le 3 septembre de la possibilité d’abonder les comptes personnels de formation de leurs salariés, afin de leur permettre de co-financer les projets de formations.

Progressivement les autres financeurs intègrent le dispositif, comme les Régions. Une expérimentation avec la Région Pays de la Loire s’est mise en place dès septembre 2020. Elle fonctionne très bien avec plusieurs dizaines de titulaires bénéficiaires d’abondements pour les aider dans le financement de leur projet de formation. Une autre Région rejoint le dispositif : les Hauts de France.

Tous – usagers, organismes de formation, employeurs – ont aussi été régulièrement informés via les portails dédiés, la newsletter des organismes de formation, des ateliers, salons, interventions, webinaires et des kits de communication pour les accompagner dans leur prise en main du dispositif et des outils.
 

Les défis relevés par la Caisse des Dépôts

Le confinement et le télétravail jusqu’à fin juin ont tout d’abord ajouté une complexité comme pour toutes les activités du Pays. Les équipes ont dû s’adapter et la Caisse des Dépôts a su équiper ses collaborateurs, adapter ses modes de fonctionnement et poursuivre l’ensemble des développements prévus, tout en mettant en œuvre des règles dérogatoires et mesures spécifiques telles que la réduction du délai de paiement des factures des organismes de 30 à 7 jours, le règlement des acomptes de toutes les formations longues initiées depuis le lancement de Mon Compte Formation, une tolérance pour le non-respect des délais, l’élargissement des cas de force majeure permettant aux usagers de ne pas subir d’impacts sur leurs droits, etc. La période a été marquée par une croissance exceptionnelle de l’offre de formation à distance : + 319 % entre mi-mars et fin juin ! L’architecture logicielle s’est modernisée pour être toujours aux standards du marché. En parallèle, le passage à l’échelle de l’agilité a constitué aussi un défi managérial pour les équipes : organiser un cadre de travail commun pour plusieurs équipes agiles intervenant sur un même produit.

Découvrir les chiffres clefs du CPF
(cliquer pour agrandir) :

Depuis un an, la Caisse des Dépôts a participé ou organisé près d’une centaine d’événements visant à informer ou former sur la formation professionnelle. Cela représente directement 6 865 participants, soit plus de 2 260 organismes de formation et près de 4 550 acteurs des branches professionnelles, OPCO, DRH et entreprises. Signalons par exemple la présence de la Caisse des Dépôts aux salons stratégiques : deux salons grand public avec l’État (ex : les salons du travail et de la nouvelle vie professionnelle) et deux salons dédiés aux acteurs de la formation professionnelle (ex : Université d’hiver de Centre Inffo). Enfin, d’autres actions de promotion et d’information ont été menées, telles que des communautés numériques destinée à des partenaires cibles (OPCO, CEP, réseaux organismes de formation...) pour promouvoir le CPF et des supports de communication : tutoriels, vidéos Institutionnelles, infographies, plaquettes… Les principaux sujets ? L’espace dédié aux organismes de formation, l’espace dédié aux employeurs et financeurs, le dispositif Mon Compte Formation, la réglementation, les évolutions et nouveaux services mis à disposition dans l’espace des organismes de formation et sur le portail des usagers, les conditions générales d’utilisation (CGU).

La démarche de co-construction, largement entamée avant le 21 novembre 2019, s’est poursuivie au travers d’ateliers avec les usagers, les organismes de formation, Pôle emploi, les employeurs, les Régions qui expérimentent leur entrée dans le dispositif, les autres financeurs et les opérateurs du conseil en évolution professionnelle (CEP).

Pour la première année de traitement des déclarations sociales en euros, ce sont les droits de 38,02 millions de personnes qui ont été installés sur les comptes des actifs du secteur privé et du secteur public (toujours en heures pour eux). Ce fut aussi l’année de l’intégration dans le dispositif de 3,95 millions de travailleurs non-salariés, indépendants, artistes, agriculteurs…

La plateforme téléphonique et de gestion des contacts a, elle aussi, été très sollicitée avec 900 000 appels téléphoniques dont près de 300 000 traités par les conseillers et près de 400 000 traités par le serveur vocal informatique (SVI). Près de 200 000 courriels ont été reçus depuis le lancement et près de 160 000 courriels traités.

Enfin, concernant les activités de gestion manuelle, 33 228 compteurs CFP ont été régularisés entre novembre 2019 et octobre 2020, 2 731 compteurs DIF ont été modifiés manuellement sur la même période, 2 731 interventions sur dossiers "avant parcours d’achat direct" ont été effectués à la demande des financeurs.

Entre les services informatiques et de gestion, ce sont plus de 300 collaborateurs de la Caisse des Dépôts qui sont mobilisés au service du CPF et au-delà de la formation professionnelle.


Et que va-t-il se passer dans les deux prochains mois ?

Les prochaines livraisons sur la plateforme Mon Compte Formation concernent d’abord un service emblématique pour les usagers en début d’année 2021 : l’affichage public des évaluations des formations par les stagiaires. Ces notes, que l’on pourrait décrire comme « l’avis des internautes » sur d’autres sites internet, sont la moyenne des avis déposés par les stagiaires sur les formations qu’ils ont suivies depuis un an. Afin d’en garantir la neutralité et la pertinence, elles sont basées sur des notes qualitatives recueillies sur une période assez longue (12 mois) pour être suffisamment objectives.

Seront aussi livrées, mi-décembre, les fonctionnalités permettant les abondements de co-construction ou dits « automatisés ». Il s’agit d’abondements qui peuvent être mis en place par les financeurs, liés à un dossier de formation, et dont l’attribution est automatisée via Mon Compte Formation. Le financement est directement intégré par la Caisse des Dépôts dans le parcours Mon Compte Formation au cours de la demande de formation du bénéficiaire s’il répond aux critères préalablement définis par le financeur. Par exemple, une Région décide de financer à hauteur de X euros la formation d’un demandeur d’emploi pour tel métier, parce que dans cette région les entreprises ne trouvent pas de main d’œuvre.

Au premier semestre 2021, les employeurs auront la possibilité de corriger en ligne leurs déclarations en cas d’erreur par exemple. Ce sera le service de régularisation des droits.

À noter : les pouvoirs publics ont décidé de reporter au 30 juin 2021 la date limite de report des heures de DIF sur son compte personnel de formation

Enfin, signalons que la Caisse des Dépôts soutiendra et mettra en œuvre les mesures que définira l’État dans le cadre du plan de relance sur le volet de la formation professionnelle.

« Mon compte formation soufflera le 21 novembre sa première bougie, au terme d’une année exceptionnelle : 1 an, 1 million de sessions financées, 1 million de contacts-clients, 1 milliard d’euros déjà engagés et bien sûr 38 millions de comptes !

Mon Compte Formation est au rendez-vous fixé par le législateur en septembre 2018 : des Français autonomes et qui se sont appropriés le dispositif, une régulation du marché de la formation professionnelle qui se met en place avec plus de transparence et de simplicité !

C’est la performance collective des équipes de la Caisse des Dépôts qui aura été décisive. Je souhaite donc, aujourd’hui, saluer cette dynamique et celles et ceux qui s’y sont engagés sans compter. »

Michel Yahiel, directeur des retraites et de la solidarité à la Caisse des Dépôts

 

Suivre toute la campagne de communication

 Voir la vidéo de présentation de l’application mobile

Lire le communiqué de presse 

Sur les réseaux sociaux du 20 au 27 novembre :

Compte Twitter de la Caisse des Dépôts

 Compte LinkedIn de la Caisse des Dépôts

 Compte Facebook de la Caisse des Dépôts

 Compte Instagram de la Caisse des Dépôts

Haut de page