Questions Retraite & Solidarité - Les études n°14

L'augmentation de l'âge de départ à la retraite des affiliés à la CNRACL : mesures à travers différents indicateurs

Le numéro 14 de Questions Retraite & Solidarité – Les études est consacré à l’étude des évolutions des âges de départ à la retraite des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers affiliés de la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL).  

Depuis 2003, les réformes en matière de retraite se sont succédé, modifiant les règles de calcul des pensions et les conditions de départ à la retraite. Comme l’ensemble des affiliés des régimes de retraite de base, les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers ont été concernés par ces changements. Ces réformes ont notamment eu comme conséquence de faire reculer l’âge de départ à la retraite.
Afin de mesurer ces évolutions, cette étude mobilise deux types d’indicateurs : l’âge moyen des nouveaux retraités ainsi que l’âge conjoncturel de départ. Entre 2000 et 2014, l’âge moyen de départ des nouveaux retraités est ainsi passé de 57,3 à 60,7 ans. Cette augmentation s’est accélérée au cours des dernières années ; l’âge moyen s’est décalé d’une année sur la période 2000 à 2010 contre près de trois entre 2010 et 2014. Toutefois, si l’âge moyen de départ des nouveaux retraités est un indicateur disponible rapidement, il est cependant dépendant de la composition des flux de départs en termes de générations concernées et de motifs de départs. Un âge de départ conjoncturel est donc calculé afin de contrôler ces effets. Dans le temps, cet âge évolue de façon assez identique, pour atteindre 60,3 ans en 2014.
Un éclairage par génération complète l’étude afin de mieux percevoir l’impact des réformes. Il met notamment en évidence que la part des fonctionnaires encore en activité à 61 ans augmente de génération en génération pour atteindre près d’une personne sur deux pour la génération 1953.

Publication publiée avec les tags :

Haut de page