Retraite Banque de France

Informations pratiques

Le plan d'épargne entreprise

Que faire lors du départ à la retraite ?

Vous n’avez aucune démarche particulière à accomplir pour rester adhérent au Plan d’épargne d’entreprise.

Si vous souhaitez procéder au déblocage anticipé de tout ou partie de vos droits, vous devez adresser à Société Générale Service Épargne Salariale un bordereau de demande d’opération, accompagné du titre de pension qui vous est adressé à la suite de votre départ à la retraite.

Votre admission à la retraite rend liquidable par anticipation l'ensemble de vos avoirs détenus sur le Plan d'épargne d'entreprise à la date de votre départ.

Important. L'abondement n'est pas versé aux retraités adhérents au Plan d'épargne entreprise.

              Le bénéfice d'une retraite de réversion ne vous ouvre pas le droit d'adhérer au Plan d'épargne d'entreprise.

 

Les prêts

Les prêts proposés aux agents retraités par la Banque de France sont accordés aux bénéficiaires d’une pension directe ou de réversion dès lors qu’ils ont la jouissance effective de cette pension. Pour faire une demande de prêt, vous devez vous adresser à la section Prêts à la Direction de l’Administration du Personnel de la Banque de France.

  • Le prêt personnel

Ce prêt est destiné à permettre aux bénéficiaires d’une retraite de la Banque de France de faire face à des besoins de trésorerie.

  • Les prêts pour travaux écoresponsables

Ces prêts sont destinés à financer, dans certaines conditions, des travaux d'isolation thermique ou d'amélioration de la performance énergétique de la résidence principale.

 

L'assurance maladie

  • Vous résidez fiscalement en France

Dans ce cas, vous n’avez aucune démarche particulière à accomplir.

Vous dépendez directement de la Caisse primaire d’assurance maladie du Val-de-Marne, quel que soit votre lieu de résidence. Vous trouverez les coordonnées dans la rubrique "Vos interlocuteurs".  

Cependant, si vous êtes bénéficiaire d’une pension de réversion et que vous êtes déjà affilié au régime général de Sécurité sociale, vous restez rattaché à votre caisse locale.

Si vous souhaitez effectuer un séjour temporaire (par exemple, touristique) dans un pays de l’Espace économique européen (EEE) ou en Suisse, demandez, au moins 15 jours avant de quitter la France, la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) valable un an.

Si vous partez pour un séjour temporaire dans un autre pays, renseignez-vous auprès de la CPAM du Val-de-Marne pour savoir si le pays dans lequel vous partez a signé une convention de sécurité sociale avec la France et si vous entrez dans le champ d’application de cette convention.

  • Vous résidez fiscalement à l'étranger ou dans un territoire d'Outre-Mer

En tant que résident, vous bénéficiez de l’assurance maladie du pays de résidence accordée selon la législation applicable dans ce pays. Adressez-vous à l’institution du lieu de votre résidence.

Pour les soins dispensés dans votre pays de résidence, vous pouvez bénéficier des mêmes garanties qu’en France, en adhérant à l’assurance volontaire de la Caisse des Français de l’étranger (CFE). Renseignez-vous auprès de cet organisme. Vous trouverez les coordonnées dans la rubrique "Vos interlocuteurs".

Pour la couverture des soins dispensés en France, une cotisation d’assurance maladie au taux de 4,90% (4,20% pour les compléments de pension) est prélevée sur votre retraite.

Toutefois, conformément à la réglementation applicable dans l’EEE, vous pouvez être affranchi, sous certaines conditions, du précompte de cette cotisation. De même, s’il existe un accord international de sécurité sociale avec le pays de résidence, vous êtes exonéré du paiement de cette cotisation. Dans les deux cas, vous devez fournir une attestation justifiant d’une couverture par le régime d’assurance maladie de votre pays de résidence.

 

Couverture complémentaire santé

Vous pouvez continuer à adhérer, ainsi que vos ayants droit, à titre facultatif, à la couverture complémentaire santé proposée par Humanis Entreprises-SMCC. Une documentation vous est adressée au moment de votre départ en retraite, à laquelle est joint un bulletin d’adhésion.

Attention : cette adhésion n’est possible que dans les 6 mois qui suivent la date de retraite Banque de France.

Haut de page