Retraite Banque de France

Carrière

Vos questions, nos réponses

Vous trouverez dans cette rubrique les réponses aux questions les plus fréquentes qui nous ont été posées sur la prise en compte des périodes d'assurance, service national, activité à temps partiel...

Le service national est-il pris en compte pour le calcul de la retraite ?

Oui. Les périodes de service national légal sont prises en compte pour le calcul de la retraite.

Comment le temps partiel est-il pris en compte dans le calcul de la retraite ?

Vos périodes de travail à temps partiel sont comptées : en totalité, pour calculer votre durée de services effectifs ainsi que votre durée d'assurance dans le cas d'une décote ; au prorata de votre régime de travail, pour calculer le montant de votre retraite et pour calculer la durée d'assurance dans le cas d'une surcote.

Combien d'années faut-il travailler pour bénéficier d'une retraite à taux plein ?

La durée de services requise pour obtenir une retraite à taux plein est progressivement allongée, à raison d'un trimestre supplémentaire par semestre, pour arriver à 43 ans pour les générations 1973 et suivantes.

Faut-il travailler jusqu'à la limite d'âge pour obtenir une retraite à taux plein ?

Non, à condition que vous disposiez, avant la limite d'âge, du nombre de trimestres requis ; vous pouvez alors partir avec une retraite à taux plein.

Les années travaillées en dehors de la Banque de France sont-elles prises en compte pour le calcul de la pension ?

Les années au cours desquelles vous avez travaillé en dehors de la Banque et cotisé dans un autre régime de retraite de base obligatoire ne sont pas prises en compte pour calculer la durée des services effectifs et la durée des services pris en compte pour la liquidation. Ces années à l'extérieur n'entrent donc pas dans le calcul du montant de votre retraite Banque de France ; en revanche, elles sont prises en compte pour calculer votre durée d'assurance. Elles peuvent donc vous éviter de vous voir appliquer un coefficient de minoration au titre de la décote ou vous permettre de bénéficier d'un coefficient de majoration au titre de la surcote.

Haut de page