Gestion des retraites Ircantec : une année 2020 exceptionnelle

L’année 2020 a été exceptionnelle à plusieurs titre pour l’Ircantec, le régime complémentaire des agents contractuels de la fonction publique et particulièrement pour son service gestionnaire la Caisse des Dépôts – direction des politiques sociales.

 

Une activité de gestion en forte augmentation

La tendance d’augmentation significative des flux des demandes de retraite observée ces dernières années s’est poursuivie en 2020  à un rythme soutenu.
Ainsi, depuis 2019, le volume de demandes de retraite Ircantec réceptionnées par le service gestionnaire a bondi de 30%  avec plus de 273 000 demandes.
Ainsi, depuis 2016, le volume de demandes de retraite Ircantec réceptionnées par le service gestionnaire a bondi de +44%, avec notamment une augmentation de +30% entre 2018 et 2019.
Les équipes de la direction des politiques sociales de la Caisse des Dépôts ont relevé un véritable défi avec  une progression de 28% de dossiers traités pendant cette période marquée en 2020 par la crise sanitaire de la Covid-19, le niveau de stock à fin 2020 restant relativement bas avec 11 300 dossiers en attente.

 

Un contexte inédit de crise sanitaire

Dès le début de la pandémie, les collaborateurs se sont mobilisés pour garantir la continuité des services, soit en mode télétravail, soit en assurant, en cas d’absolue nécessité, la présence d’agents sur ses sites de production. Avec le concours des équipes informatiques de la Caisse des Dépôts, le paiement des retraites s’est effectué selon le calendrier et les modalités habituels. Cette forte mobilisation de tous a permis d’éviter toute rupture de ressources pour les clients bénéficiant d’une retraite mensuelle. À l’appui de cette affirmation, un taux d’atteinte de l’objectif de traitement des liquidations à périodicité mensuelle de 92% à fin 2020 pour un objectif fixé à 90 %, le délai moyen d’une liquidation mensuelle en 2020 s’élevant à 17,8 jours.

 

La retraite des élus municipaux en première ligne en 2020

L’Ircantec, c’est également la retraite des élus municipaux.
En cette année de renouvellement des exécutifs locaux, plus de 46 000 demandes de retraite élu ont été traitées dont 75% en 5 mois avec un délai moyen s’élevant à 12 jours pour le traitement des retraites à périodicité mensuelle des dossiers élus.

Haut de page