Service de l'allocation de solidarité aux personnes âgées

Simplification des démarches AAH / ASPA

Qui est concerné ?

Dès lors qu’ils atteignent l’âge légal de départ à la retraite à compter du 1er janvier 2017, les bénéficiaires de l’allocation adultes handicapés (AAH) ayant un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80% ne sont plus tenus de faire valoir leur droit à l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).
Ainsi, toutes les personnes nées à compter du 1er janvier 1955 qui remplissent ces conditions peuvent choisir de conserver le bénéfice de l’AAH de façon permanente. Cette prestation peut être servie par la Caisse des allocations familiales (CAF) ou par la Mutualité sociale agricole (MSA).

Il leur appartient alors de se rapprocher de l’organisme dont elles relèvent afin de s’assurer que l’AAH leur sera bien versée au-delà de l’âge légal de départ en retraite.

Quel avantage ?

Une simplification des démarches administratives : les personnes remplissant les conditions ne sont plus obligées de déposer une demande d’ASPA auprès du SASPA.

Quelles différences ?

La condition de ressources n'est pas appréciée de la même manière dans la détermination du droit à l’AAH ou à l’ASPA.

Par ailleurs, contrairement aux sommes versées au titre de l'AAH, les allocations servies au titre de l’ASPA peuvent être, dans certains cas, récupérées sur la succession.

Haut de page